introversion

introversion

introversion [ ɛ̃trɔvɛrsjɔ̃ ] n. f.
• 1913, Jung; lat. introversio, de introversus « vers l'intérieur »
Psychol. Fait d'être tourné vers soi plutôt que vers les autres et le monde extérieur. égocentrisme. ⊗ CONTR. Extraversion.

introversion nom féminin (allemand Introversion, du latin introversus, vers l'intérieur) Tendance à se replier sur soi-même. (S'oppose à extraversion.)

introversion
n. f. PSYCHO Tendance à donner plus d'importance à la subjectivité qu'au monde extérieur.

⇒INTROVERSION, subst. fém.
PSYCHOL. Propension à se tourner vers son monde intérieur, à vivre centré sur ses pensées, ses émotions, ses rêveries, et à se détourner du monde extérieur. Penchant, tendance à l'introversion. Quelque chose de très analogue à cette « rumination du cerveau » (...), peut-être même, à la limite, retournement de l'esprit sur lui-même, introversion au sens où les disciples de Freud emploient le terme (DU BOS, Journal, 1928, p. 119). Les mathématiciens (...) se sont faits mathématiciens parce qu'ils portaient en eux un degré exceptionnel d'introversion et d'inadaptation vitale (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 92) :
L'introversion et l'extraversion ne sont pas deux tempéraments innés, mais un couple de mécanismes solidaires qui existent tous deux en chacun de nous, et peuvent être tour à tour mis en œuvre par nous. Ils ne deviennent des caractères typiques que par l'habitude acquise de n'en développer qu'un seul, à laquelle nous cédons à vrai dire généralement.
MOUNIER, Traité caract., 1946p. 332.
PSYCHANAL. Retrait de la libido avec investissement de formations intrapsychiques imaginaires (fantasmes) (d'apr. LAPL.-PONT. 1967). Quant à nous, [au contraire de Jung] nous désignons par introversion l'éloignement de la libido des possibilités de satisfaction réelle et son déplacement sur des fantaisies considérées jusqu'alors comme inoffensives (FREUD, Introd. psychanal., trad. par S. Jankélévitch, 1923, p. 401).
REM. Intraversion, subst. fém., synon. Anton. de extraversion. L'intraversion, qui n'est pas l'intériorité, mais la disposition la plus favorable à l'intériorité (MOUNIER, Traité caract., 1946p. 572).
Prononc. : []. Étymol. et Hist. 1913 (texte de JUNG in Arch. psychol. t. 13, p. 290). Empr. à l'all. Introversion, terme employé par C. G. Jung dans son ouvrage Psychologische Typen (1921) (éd. 1946, p. 641) [composé des mots lat. intro « à l'intérieur » et versus « tourné » (version)]; cf. l'angl. introversion attesté dès 1912 (NED Suppl.2). Fréq. abs. littér. : 24. Bbg. DUB. Dér. 1962, p. 32.

introversion [ɛ̃tʀɔvɛʀsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1913, Jung (texte en franç.), in T. L. F.; all. Introversion, employé par Jung, (Psychologische Typen, 1921); lat. introversio, de introversus « vers l'intérieur », du lat. vertere « tourner ».
1 Psychol. Fait d'être attentif seulement à son moi et non au monde extérieur; orientation de l'énergie psychique vers le sujet lui-même. aussi Autisme. || L'introverti, individu porté à l'introversion.
0 Il y a un autre mot qui est à la mode, surtout à l'étranger : introversion. Le sujet qui fait trop attention à ce qui se passe en lui-même, qui s'occupe trop de son humeur, qui prend la peine de s'apercevoir que le goût de la vie toute pure est douteux, pour ne pas dire vaseux, est un introverti.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. XXV, p. 124.
2 Psychan. Selon Freud, Retrait de la libido sur des objets imaginaires ou fantasmes.
REM. La var. intraversion [ɛ̃tʀavɛʀsjɔ̃] est employée par Mounier (au sens 1), qui utilise aussi le verbe intravertir.
DÉR. Introversif. — V. Introverti.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Introversion — und Extraversion sind zwei sich gegenüberstehende Ausprägungen einer Persönlichkeitseigenschaft. Die Begriffe werden in der Differentiellen Psychologie verwendet, um die Interaktion mit der Umwelt zu charakterisieren. Sie gehören zu den Big Five …   Deutsch Wikipedia

  • Introversion — et extraversion Introversion extraversion est l une des grandes dimensions de la personnalité proposée par le psychanalyste Carl Gustav Jung, dans le cadre de la Psychologie analytique. Sommaire 1 Développement des concepts 2 Les avertissements… …   Wikipédia en Français

  • introversión — f. psicol. Tendencia a replegarse sobre sí mismo y no estar abierto a la realidad externa. Medical Dictionary. 2011. introversión …   Diccionario médico

  • Introversion — In tro*ver sion, n. [See {Introvert}.] The act of introverting, or the state of being introverted; the act of turning the mind inward. Berkeley. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Introversion — (v. lat.), Kehrung, Wendung nach Innen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • introversion — index introspection Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • introversion — (n.) 1650s, of thought or contemplation, from Mod.L. introversionem, noun of action from pp. stem of *introvertere (see INTROVERT (Cf. introvert)). Meaning tendency to withdraw from the world is from 1912 …   Etymology dictionary

  • introversión — (De introverso). f. Acción y efecto de penetrar dentro de sí mismo, abstrayéndose de los sentidos …   Diccionario de la lengua española

  • introversion — [in΄trō vʉr′zhən, in΄trō vʉ shən, in΄trəvʉr′zhən, in΄trə vʉrshən] n. [ModL introversio, coined by JUNG Carl Gustav < intro , INTRO + versio: see VERSION] 1. an introverting or being introverted 2. Psychol. an attitude in which one directs one… …   English World dictionary

  • Introversion — ◆ In|tro|ver|si|on 〈[ vɛr ] f. 20; unz.〉 Konzentration auf das eigene Seelenleben ◆ Die Buchstabenfolge in|tr... kann in Fremdwörtern auch int|r... getrennt werden. Davon ausgenommen sind Zusammensetzungen, in denen die fremdsprachigen bzw.… …   Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”